Rencontres Théâtrales Jean Cocteau au Cap d’Ail

 En leur qualité de gagnants du XX Concours de Théâtre (APFC) dans la catégorie Mythologie, les 8  élèves de l’Institut Lluís de Peguera (Manresa) et leur professeur, Layla Selim Jordà ont participé aux Rencontres de théâtre au Cap-d’Ail du 22 au 24 mai 2017. Ils ont pu présenter leur saynète : Les douze travaux d’Hercule et découvrir des autres groupes venus de France, de Monaco et d’Italie. Par ailleurs, ils ont travaillé en groupes et ils ont fait des semi-improvisations autour de l’œuvre de Jean Cocteau. Les Rencontres de Théâtre mythologique de Cap-d'Ail sont une action culturelle scolaire organisée par le Centre Méditerranéen d’études françaises (CMEF), en liaison avec l’Inspection Académique des Alpes Maritimes, la Direction de l’Education Nationale de la Jeunesse et des Sports de la Principauté de Monaco, les services éducatif et linguistique de l'Ambassade de France en Espagne, l'Association de Professeurs de Français de Catalogne.

Le bon temps et une ambiance de convivialité et d’échanges ont accompagné ces rencontres.

Layla Selim Jorda :

« Du 22 au 24 Mai, des rencontres théâtrales ont eu lieu au Cap d’Ail. Plusieurs groupes scolaires de différents lycées et collèges français, monégasques et italiens ont représenté des pièces théâtrales autour de l’œuvre du célèbre poète Jean Cocteau. Pendant la soirée du 22 mai, les spectateurs ont vu plusieurs spectacles d’une excellente qualité : « La machine infernale », « le menteur », « l’incroyable histoire de Don Orphée », « Les beaux indifférents », « Orphée, la belle et la bête » et pour finir, « Thomas l’imposteur ». La mise en scène, l’interprétation des acteurs, les habits, la musique, et surtout l’endroit, l’amphithéâtre de Jean Cocteau, nous ont permis de plonger dans le monde de la mythologie gréco-romaine. Le lendemain, à partir d’une phrase célèbre tirée de l’œuvre de Jean Cocteau, les groupes inter-établissements ont réécrit une pièce et ont imaginé une mise en scène grâce à l’aide de plusieurs professeurs. Des semi-improvisations surprenantes ont été présentées en soirée au théâtre. Par ailleurs, le groupe catalan a joué la pièce « Les douze travaux d’Hercule », tout un défi pour les apprenants catalans.

Le séjour au Cap d’Ail a été une expérience enrichissante, non seulement, pour les élèves, mais encore, pour les professeurs, une expérience que nous n’oublierons jamais. »

 

Compartir: